Bibliothèque abbatiale de Saint-Gall
Bibliothèque abbatiale de Saint-Gall

Architecture

La salle des livres de la bibliothèque abbatiale, riche en courbes, décorée avec solennité, aux dimensions nobles et harmonieuses est admirée comme étant le plus bel espace baroque profane de la Suisse et comme l’une des bibliothèques aux formes les plus abouties du monde. Elle fut construite et décorée avec un art consommé entre 1758 et 1767 sous la direction du Prince abbé Célestin Gugger von Staudach, auquel on doit aussi l’église abbatiale (cathédrale depuis 1823) qui fut érigée presque simultanément.

Les fresques de plafond représentent les quatre premiers Conciles œcuméniques (assemblée générale des évêques des différentes Eglises) : Nicée (325), Constantinople (381), Ephèse (431), Chalcédoine (451). Les figures dans les lunettes latérales de la voûte représentent les Pères de l’Eglise ; les petites grisailles documentent différentes branches de la culture scientifique du couvent.

Les portraits des abbés Célestin Gugger (1740-1767) et Bède Angehrn (1767-1796), auxquels revient le mérite du nouveau bâtiment, décorent les petits côtés de la salle de la bibliothèque. L’inscription grecque au-dessus du portail d’entrée signifie ΨΥXHΣ IATPEION, en français "Pharmacie des âmes" ou "Maison de santé pour l’âme".

Ce sont le père et le fils Peter Thumb qui ont œuvré comme architectes. Ils vivaient à Constance mais venaient de Bezau au Voralberg. Les stuccatures furent réalisées par les frères Johann Georg et Matthias Gigl de Wessobrunn, les fresques de plafond sont l’œuvre de Josef Wannenmacher de Tomerdingen (Württemberg), et c’est le frère conventuel Gabriel Loser de Wasserburg près de Lindau qui exécuta avec son atelier les splendides ouvrages en bois.